A Roman Woman.

Marble. 30—50 CE.
Height 27 cm.
Inv. No. 747.

Copenhagen, New Carlsberg Glyptotek
(Ny Carlsberg Glyptotek)

Origin:
Acquired in 1897 from Count Tyszkiewicz in Paris. Presumably found in the Licinian Tomb in Rome.
Description:
Italiano 39. Pl. LXIV—LXV

Livie. Tête de marbre. I. N. 747. Achetée en 1887 (sic!) à Tyszkiewicz à Paris. Trouvée dans le « tombeau des Liciniens » à Rome. Comp. ci-après, p. 101. H. 0, 27. Marbre blanc avec patine couleur ivoire. La calotte du crâne a été cassée et des parties assez importantes de la chevelure sur les tempes sont restaurées au plâtre ; le dos du nez est restauré en marbre. Dans les yeux on voit des traces de la peinture originale. La tête paraît avoir été arrachée à une statue.

Immédiatement après son apparition, Wolfgang Helbig a publié cette tête comme un portrait de Livie (Röm. Mitt. 2, 1887, p. 3) et cette interprétation n’a été contestée qu’en 1952 par F. W. Goethert (Festschrift Rumpf p. 93). Alors que Goethert peut avoir raison lorsqu’il déclare que l’identification ne peut se prévaloir d’une entière conformité avec les effigies monétaires, il n’y a pas moins une ressemblance physionomique si frappante avec la tête de la statue de la Villa Item à Pompéi qui représente sans aucun doute Livie (Maiuri, Boll. d’Arte, juillet 1930 et La Villa dei Misteri p. 223. A. de Franciscis, Il Ritratto Romano a Pompei p. 55) et avec certains portraits de son fils Tibère (comme le No. 46 ci-après), qu’il paraît établi qu’il s’agit bien de Livie. Ce portrait n’a toutefois pas été exécuté avant la période du p.75 veuvage de Livie, probablement peu de temps avant sa mort (en 29 apr. J.-C.) et nous avons là une des principales oeuvres dans le style Empire tibérien.

Bernhard Schweitzer a voulu voir une réplique de notre portrait dans une tête très restaurée du Vatican (Klio 34, 1942, p. 338, 5. Amelung, Vat. Kat. I p. 721 No. 608. Bernoulli, Röm. Ikon. II, 1, pl. 21) ; bien qu’elle ne soit pas absolument concordante, la ressemblance est cependant suffisante pour assurer cette dénomination. Alors que Livie octogénaire est représentée dans ces ouvrages de marbre comme une beauté éblouissante, on voit nettement la trace de l’âge dans un excellent petit buste de bronze acheté récemment par le Musée de New-York (Bull. Metrop. Mus. XI, 1952-53, p. 168. Cat. de vente Sotheby, London, 27-7-1933, No. 128).

Cat. 614.
Billedtavler L. Arndt-Bruckmann 6—7.
Steininger, Haartrachten p. 25.
Hekler, Bildniskunst 209.
Delbrück, Antike Porträts pl. 34.
Frederik Poulsen, Kejserindeprofiler p. 23.
Ippel, Röm. Porträts fig. 21.
Lawrence, Classical Sculpture p. 332, pl. 125a.
West, Röm. Porträt-Plastik I p. 128, pl. 31, 130.
Pietrangeli, Famiglia di Augusto p. 39.
Ducati, L’Arte in Roma p. 128, pl. 69, 1.
Röm. Mitt. 51, 1936, p. 227 ; 54, 1939, p. 126.
Technau, Kunst der Römer p. 122.
Bandinelli, Storicità dell’arte classica p. 116.
Collections N. C. G. III, 1942, p. 37.
Harrison Agora I p. 23, 25.
Knoepfli, Der Onyx Schaffhausen p. 24.
Röm. Mitt. 62, 1955, p. 167.
Bull. Beschav. 31, 1956, p. 20.
Arch. Jahrb. 74, 1959, p. 172.
Helga von Heintze, Röm. Porträt-Plastik p. 8, pl. 9.

Credits:
(ññ) 2008. Photo: Sergey Sosnovskiy (CC BY-SA 4.0).
Text: museum inscription to the sculpture.
© 1994. Description: V. Poulsen. Les portraits romains. Vol. I. République et dynastie Julienne.
Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek, 1973, pp. 74—75, cat. no. 39.

comment

comment
THE GALLERY OF ANCIENT ART
Keywords: marble marmor marmo testa ritratto femminile of a Roman woman the roman empress Livia Drusilla Julia Augusta female hairdo hairstyle coiffure from the Licinian tomb of Licinii Licinia Crassi Inv No 747 614
HISTORY OF ANCIENT ROME